Le Musée

D’hier à Aujourd’hui

navette en bois pour le tissage de tapisserie

Son Histoire

L’histoire du Musée débute par sa création qui date de 1983. C’est l’Association des Amis du Musée du Textile et du Peigne en Corne constituée d’anciens du textile ( ouvriers, cadres, dirigeants ) et de l’enseignement qui a créé le musée en rassemblant tous les outils, machines, archives (souvent des dons, parfois des acquisitions) nécessaires à sa présentation.

1992 : date importante dans l’histoire du musée

La mairie de Lavelanet a soutenu l’association des amis du musée jusqu’en 1992, date à laquelle le Conseil Général de l’Ariège a pris le relais en nommant un conservateur, en réalisant un inventaire des collections et en réhabilitant le bâtiment dans lequel se trouve le musée.

A partir de cette date, le musée est devenu Musée de France.

En 2007, l’histoire continue, le Conseil Général en a confié la gestion à la Communauté de Communes Pays d’Olmes.
Depuis cette date, les investissements de la Communauté de Communes Pays d’Olmes ont porté sur la mise en conformité de l’établissement aux normes de sécurité incendie d’une part et la création d’un espace d’accueil des visiteurs comprenant billetterie, sanitaires et boutique intégrant une mise en conformité pour l’accueil des personnes à mobilité réduite d’autre part.

Aujourd’hui

Le musée occupe les bâtiments de la première usine textile de Lavelanet qui date des années 1800 : l’usine Dumons, d’une surface totale de 3500 m2.
Les expositions permanentes occupent aujourd’hui 1200 m2. Ces surfaces de présentation augmentent chaque année en fonction de l’évolution de la muséographie. Les surfaces restantes sont actuellement utilisées pour le stockage des collections qui seront intégrées ultérieurement dans le musée.

Les collections

Près de 1200 pièces de collections ont été rassemblées par les membres de l’association des amis du musée.
500 d’entre elles sont inventoriées et font parties du patrimoine national. Elles concernent essentiellement du patrimoine technique et très peu de textile. Elles couvrent des périodes allant du 17ème à la fin du 20ème .

Il s’agit d’une des collections techniques les plus complète de France pour les périodes anciennes, 17ème, 18ème, début 19ème et après 1950.

Le parcours muséographique

Le parcours muséographique a été élaboré à partir du Projet Scientifique et Culturel, soumis à la Direction des Musées de France. Il est ordonné autour de trois grands axes :

Le textile : techniques traditionnelles du moyen âge à nos jours
Les hommes du textile d’hier à aujourd’hui
Une chaîne de fabrication des années 50.

Aujourd’hui, la muséographie n’est pas encore aboutie et le musée est en devenir. Les salles sont organisées autour de la découverte de la transformation de la laine en drap depuis les techniques manuelles jusqu’à la mécanisation de la filature et du tissage dans le Pays d’Olmes.
Parmi les orientations des années futures figurent la transmission des savoir-faire ( à l’aide de petits films pour conserver et transmettre la mémoire des anciens du textile ) au fil de la visite et la mise en fonction de certaines machines à des fins de démonstration et de petites productions. Le tout complété de la mise en place d’une chaîne de production des années 50.

En savoir plus sur l’histoire

Histoire d’Hier d’Aujourd’hui

Le plan du Musée
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
plan de visite du musee